Installer Linux Ubuntu sur un ASUS N550JV

on October 27, 2013, at 09:16 AM

Caractéristiques

Au niveau équipement mon Asus N550JV est équipé de ce qui suit :

  • Processeur : Intel Core i7-4700HQ
  • Mémoire (ram) : 15,6 Gio DDR3 (1600MHz)
  • Carte graphique : Nvidia Geforce GT 750 MX
  • Ecran : 15 pouces technologie IPS avec traitement mat/antireflet Full HD 1080 (1920 x 1080) - Tactile
  • Stockage : HDD d’origine Hitachi 7K750 de 750 Giga remplacé par un Intel SSD 335 SERIES de 219 GO.
  • Optique : Graveur DVD±RW DL / Lecteur Blu-ray Disc
  • Ethernet : Contrôleur Realtek 10/100/1000 Base T
  • Wifi et Bluetooth : Controleur Atheros (AR9485) Integrated 802.11 b/g/n or 802.11 a/g/n (WiDi)Built-in Bluetooth V4.0+HS
  • USB : USB 3.0 port x4 (super speed)
  • Combo Casque / Micro : jack 3.5 mm
  • Sortie vidéo : HDMI 1.4a audio and video / DP
  • Audio : 2 haut-parleurs Bang & Olufsen ICE Power avec un caisson de basse déporté
  • Clavier rétroéclairé
  • Poids : ~ 2.5 Kg

et

  • Windows 8 64bits professionnel dont j'ai décidé de me passer.
 damien@Groma:~$ lspci
 00:00.0 Host bridge: Intel Corporation Xeon E3-1200 v3/4th Gen Core Processor DRAM Controller (rev 06)
 00:01.0 PCI bridge: Intel Corporation Xeon E3-1200 v3/4th Gen Core Processor PCI Express x16 Controller (rev 06)
 00:02.0 VGA compatible controller: Intel Corporation 4th Gen Core Processor Integrated Graphics Controller (rev 06)
 00:03.0 Audio device: Intel Corporation Xeon E3-1200 v3/4th Gen Core Processor HD Audio Controller (rev 06)
 00:14.0 USB controller: Intel Corporation 8 Series/C220 Series Chipset Family USB xHCI (rev 04)
 00:16.0 Communication controller: Intel Corporation 8 Series/C220 Series Chipset Family MEI Controller #1 (rev 04)
 00:1a.0 USB controller: Intel Corporation 8 Series/C220 Series Chipset Family USB EHCI #2 (rev 04)
 00:1b.0 Audio device: Intel Corporation 8 Series/C220 Series Chipset High Definition Audio Controller (rev 04)
 00:1c.0 PCI bridge: Intel Corporation 8 Series/C220 Series Chipset Family PCI Express Root Port #1 (rev d4)
 00:1c.1 PCI bridge: Intel Corporation 8 Series/C220 Series Chipset Family PCI Express Root Port #2 (rev d4)
 00:1c.2 PCI bridge: Intel Corporation 8 Series/C220 Series Chipset Family PCI Express Root Port #3 (rev d4)
 00:1c.3 PCI bridge: Intel Corporation 8 Series/C220 Series Chipset Family PCI Express Root Port #4 (rev d4)
 00:1d.0 USB controller: Intel Corporation 8 Series/C220 Series Chipset Family USB EHCI #1 (rev 04)
 00:1f.0 ISA bridge: Intel Corporation HM86 Express LPC Controller (rev 04)
 00:1f.2 SATA controller: Intel Corporation 8 Series/C220 Series Chipset Family 6-port SATA Controller 1 [AHCI mode] (rev 04)
 00:1f.3 SMBus: Intel Corporation 8 Series/C220 Series Chipset Family SMBus Controller (rev 04)
 01:00.0 3D controller: NVIDIA Corporation GK107M [GeForce GT 750M] (rev a1)
 04:00.0 Network controller: Qualcomm Atheros AR9485 Wireless Network Adapter (rev 01)
 05:00.0 Ethernet controller: Realtek Semiconductor Co., Ltd. RTL8111/8168/8411 PCI Express Gigabit Ethernet Controller (rev 0c)

Remplacement du HDD par un SSD

Il faut s'armer de courage et d'un tournevis Torx T5 pour enlever les 10 vis. Une fois la machine ouverte vous constaterez que malheureusement, il n'y a pas de place pour faire cohabiter votre SSD avec le HDD à l'intérieur de la bête. Un bon compromis passe par un boîtier externe dans lequel vous installez le disque récupéré. Le remplacement se fait simplement. Le SSD que j'ai installé est un Intel Solid-State Drive 335 Series.

Linux

Globalement l'installation se passe plutôt bien à quelques petits problèmes près. Je suis parti d'une clef USB bootable. Pour cela j'ai utilisé unetbootin.

J'ai choisi Ubuntu comme distribution et la daily_live (14.04). Au niveau du système (ex BIOS) (F2), il faut modifier la séquence d'amorçage (UEFI: votre clef) et également désactiver le boot control au niveau du menu security. Avant d'installer Ubuntu sur le SSD je vous conseille de tester au préalable la version à partir de la clef USB. Si vous voulez sauter le pas, il vous reste à désactiver le Fast Boot au niveau système et suivre les indications d'installation ensuite.

Premier démarrage sous Linux

Il est possible que comme moi bien que vous ayez installé votre machine avec le bon clavier dès que vous vous trouvez sous une session Xwindows vous ayez un clavier qwerty !

 % setxkbmap fr

devrait résoudre le problème.

Gestion du touchpad

J'aime bien que le tapotement à deux doigts corresponde à un clic avec la molette.

 % synclient TapButton2=2

Gestion du retro-éclairage

Je n'ai pas rencontré de soucis concernant le retro-éclairage du clavier (avant un changement de noyau, si ce n'est pas le cas voir plus loin), il est bien accessible par l'intermédiaire des touches Fn F3 et Fn F4, par contre ce n'est pas le cas de celui de l'écran avec Fn F5 et Fn F6. J'ai installé l'applet indicator-brightness pour régler le problème.

 % sudo add-apt-repository ppa:indicator-brightness/ppa
 % sudo apt-get update
 % sudo apt-get install indicator-brightness

Une autre solution consiste à modifier /etc/default/grub

 % sudo gedit /etc/default/grub

la ligne GRUB_CMDLINE_LINUX_DEFAULT="quiet splash devient GRUB_CMDLINE_LINUX_DEFAULT="quiet splash acpi_osi=" et ensuite il faut mettre à jour :

 % sudo update_grub

Si jamais vous rencontrez des problèmes avec le rétroéclairage de votre clavier ce qui est mon cas maintenant après un changement de noyau, vous pouvez toujours procéder de la façon suivante :

 % echo "10" | sudo tee /sys/class/leds/asus\:\:kbd_backlight/brightness

La valeur fournie à echo étant l'intensité souhaitée.

Gestion de la puce vidéo Intel et du GPU NVIDIA

Le fait de pouvoir basculer de l'un à l'autre repose sur la technologie Optimus. Si c'est intégré de façon transparente sous windows, sous Linux jusqu'à présent il fallait utiliser bumblebee. NVIDIA semblait se désintéresser du problème. Des progrès ont eu lieu et sous ubuntu 13.10, on peut utiliser les drivers 319 de NVIDIA avec une compatibilité native de optimus. La gestion de l'énergie n'a pas l'air active, cela joue donc sur l'autonomie.

 % sudo add-apt-repository ppa:xorg-edgers/ppa
 % sudo apt-get update
 % sudo apt-get install nvidia-319 nvidia-settings-319 nvidia-prime

Il faut ensuite redémarrer et vous pouvez tester en lançant

 % nvidia-settings

Wifi

Il arrive que la connexion wifi soit perdue régulièrement. Je n'en connais pas la cause, mais cela semble dépendant du routeur. Après des tentatives infructueuses cela semble fonctionner correctement en passant des options au module ath9k. Pour cela il suffit de créer ou modifier /etc/modprobe.d/ath9k.conf en ajoutant :

 options ath9k nohwcrypt=1 blink=1 btcoex_enable=1 enable_diversity=1

Si cela ne suffit pas il est possible que cela soit du au Avahi-daemon. Pour cela éditer /etc/nsswitch et remplacer la ligne :

 hosts:          files mdns4_minimal [NOTFOUND=return] dns mdns4

par

 hosts:		files dns

Sources

Plusieurs blogs ou page de forum m'ont bien aidé :

Ajouter un dictionnaire français à Eclipse

on October 03, 2013, at 11:48 AM

Vous pouvez avoir envie d'ajouter un dictionnaire français à Eclipse pour vos commentaires. Il suffit de générer un fichier utilisable par Eclipse à l'aide de aspell. Si ce programme n'est pas installé.

 % sudo aptitude install aspell aspell-fr

et ensuite

 % aspell dump master fr | cut -d / -f 1 > fr.txt

Il ne vous reste plus qu'à configurer Eclipse

 Window -> Preferences -> General -> Editors -> Text Editors -> Spelling 

et vous renseignez User defined dictionary avec le nom du fichier que vous avez créé précedemment /home/damien/dico/fr.txt.

Un Z qui veut dire Zotero

on July 11, 2013, at 04:21 PM

Zotero est un outil de gestion de bibliographie très puissant permettant à la fois de capturer des références à partir de page web ou encore de DOI et d'ajouter des citations dans vos textes rédigés sous Word ou OpenOffice. Il existe d'ailleurs plusieurs formats d'export comme celui utilisé par BibTeX par exemple qui vous permettra d'utiliser vos bibliographies sous Latex ou encore le format RIS. Si Mendeley, qui est un autre outil du même genre, est plus puissant dans la capture, plus convivial et présente également des aspects collaboratifs plus développés, il a été racheté par Elsevier et quand on voit l'ouverture de cette société, on peut s'interroger sur l'avenir...

Zotero est ouvert et offre en particulier des capacités de maîtrise de la base de données bibliographique intéressantes avec l'association d'un serveur WebDav. C'est ce dernier point que je me propose de développer. Pour les autres fonctionnalités une petite recherche à l'aide de google, vous permettra de trouver de nombreuses présentations.

Zotero, ownCloud et WebDAV

Si vous utilisez plusieurs machines, il peut être intéressant de synchroniser vos données bibliographiques et les fichiers associés. Cela vous pemettra de travailler avec la même bibliothèque où que vous vous trouviez. Au départ, il vous faut avoir accès à un serveur de fichier supportant le protocole WebDAV, dans notre cas ce sera OwnCloud. Pour la synchronisation des données (notes, liens… en fait tous les éléments sauf les fichiers), on utilise le client ownCloud (vous pouvez également utiliser le serveur Zotero). Pour la synchronisation des fichiers cela se fait par l'intermédiaire du service WebDAV d'ownCloud pour stocker et mettre à jour les fichiers que l'on ajoute. En utilisant ces deux fonctionnalités, vous pouvez accéder à l’intégralité de vos informations stockée par Zotero de n’importe quel ordinateur.

  1. Sous le menu Edition choisir le menu Préférences et ensuite dans les choix du haut, sélectionner Avancées et l'onglet Fichiers et dossiers. Au niveau de Emplacement du répertoire contenant les données choisir l'option personnalisée et donner le répertoire que vous avez créé à l'étape 1. Ce répertoire et ses sous-répertoires sont synchronisés par OwnCloud.
  2. Dans le menu Préférences et ensuite l'onglet Synchronisation
  3. Dans le menu Préférences et ensuite dans les choix du haut, sélectionner Synchronisation. Choisir au niveau de Synchronisation des fichiers "Synchroniser les fichiers joints de Ma bibliothèque en utilisant WebDAV.
  4. Fournissez l'URL de votre serveur WebDav, et votre nom d'utilisateur ainsi que votre mot de passe. Il est inutile de mettre cela dans une partie synchronisée automatiquement puisque c'est zotero qui va s'en charger.
  5. Cliquer pour vérifier le serveur.

Vous pouvez ensuite compléter votre installation avec zotfile, autozotbib sans oublier cb2bib.

Installer votre imprimante Canon PIXMA MG5250 sous linux

on May 01, 2013, at 10:33 AM


Si vous souhaitez installer votre imprimante Canon PIXMA MG5250 sous Linux, vous pouvez utiliser le dépôt ppa de Michael Gruz. Il faut commencer par l'ajouter, mettre à jour votre base et ensuite installer le driver.

 % sudo add-apt-repository ppa:michael-gruz/canon-stable
 % sudo apt-get update
 % sudo apt-get install cnijfilter-mg5200series-64 

Ensuite on redémarre cups :

 % sudo service cups restart

Il n'y a plus que qu'à lancer la configuration d'une imprimante avec

 % sudo system-config-printer

Il suffit alors de cliquer sur ajouter une nouvelle imprimante et sélectionner réseau. L'imprimante est reconnue automatiquement.

AirDroid

on January 19, 2013, at 11:39 AM

J'ai présenté dans un autre billet comment contrôler son PC à partir de son smartphone ou sa tablette, il est possible également de gérer son terminal sous Android à partir d'un simple navigateur Web à l'aide de AirDroid. Vous pouvez donc jeter votre câble USB, enfin soyez prudent on ne sait jamais surtout s'il vous sert de câble d'alimentation. AirDroid permet en particulier de :
  • Transférer des fichiers entre votre terminal Android et votre ordinateur, dans les deux sens. Vous avez la possibilité de glisser/déposer, couper, copier, coller, rechercher, renommer ou supprimer les fichiers sur la carte SD.
  • Recevoir, envoyer, transférer ou supprimer des SMS à partir de votre ordinateur.
  • Installer, désinstaller des applications ....
  • Gérer les photos, aperçu, supprimer, envoyer, télécharger ...
  • Partager le presse-papiers entre le bureau et le terminal.
  • Gérer les contacts, rechercher, créer des contacts, consulter et supprimer les journaux d’appels.
  • Gérer vos fichiers de musique.
  • ...

Avec la version 1 actuellement sur le play store il faut être sur le même réseau wifi, cette limitation est levée avec la version 2 en beta test.

Vous lancer AirDroid sur votre terminal ou votre tablette.

Avec votre navigateur web vous vous connectez à l'adresse indiquée par AirDroid, vous fournissez le mot de passe ou vous scannez le QR Code et vous obtenez une page qui ressemble à cela :

Votre couteau suisse est à votre disposition. L'interface est suffisamment intuitive pour ne pas nécessiter de commentaire.

Les archaea n'ont plus de papa

on January 04, 2013, at 11:06 AM

Il est frustrant de constater que les grands scientifiques n'occupent plus ou peu de place dans notre univers médiatique. Ce dernier leurs préfère l’éphémère, le spectaculaire plutôt que le révolutionnaire.

Seralini a occupé de nombreuses colonnes de journaux avec son étude sur le maïs génétiquement modifié NK 603, mais ces dernières sont restées vierges de tout article sur la disparition de Carl Woese et sur ses travaux. C'est sans doute l'un des plus grand scientifique du XXième siècle, il fait partie des géants. Il a révolutionné la phylogénie moléculaire du vivant en identifiant les archaea et changé la vision de l'arbre phylogénétique de la vie.

Avant 1977 et l'article de Woese et Fox, les biologistes pensaient que toutes les espèces vivantes appartenaient à l'une des deux lignées primaires : les eucaryotes (animaux, végétaux, champignons, certains organismes unicellulaires) ou les procaryotes (bactéries et tous les autres micro-organismes). Dans l'article les auteurs montrent qu'ils ne faut pas diviser le monde du vivant en uniquement deux groupes, en fonction de la présence ou de l'absence d'un noyau cellulaire, mais en trois domaines primitifs : les bactéries, les archaea et les eucaryotes. Ce constat est fait à partir de l'ARN ribosomique.


Source : http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Phylogenetic_tree-fr.svg

Woese également sans remettre fondamentalement la néo-théorie de l'évolution darwinienne considérait que l'évolution a procédé en deux phases :

Woese, Carl R.; George E. Fox, "Phylogenetic structure of the prokaryotic domain: the primary kingdoms", Proceedings of the National Academy of Sciences of the United States of America, 74 (11): 5088–5090, 1974. doi:10.1073/pnas.74.11.5088 pdf
Woese, Carl R., "On the evolution of cells". Proceedings of the National Academy of Sciences of the United States of America 99 (13): 8742–8747, May 3, 2002. doi:10.1073/pnas.132266999 pdf

  • Une phase prédarwinienne durant laquelle les espèces vivantes échangeaient horizontalement des gènes (intégration de matériel génétique provenant d'un autre organisme sans en être le descendant). Ce mécanisme ayant accéléré l'évolution, les processus biochimiques et catalytiques ont donc pu être diffusé largement. Les génomes n'étant pas suffisamment spécifiques et permettant les hybridations. Moese ne contestait pas que le mécanisme de mutation/sélection était pas à l’œuvre comme certains adeptes du "design intelligent" ont voulu lui faire dire.
  • Une phase darwinienne ensuite.

Si l'arbre semble fondamental dans une théorie de l'évolution darwinienne, cette vision lui coupe la base de son tronc.

Woese est mort le 30 décembre 2012 et il mérite bien plus qu'un malheureux billet dans un blog obscure. Les archaea sont maintenant orphelines !

Mise à jour d'une tablette ASUS TF101 avec Android 4.1.1 Jelly Bean

on November 06, 2012, at 11:43 AM

Pour cela j'ai utilisé une ROM dite non officielle AOKP, elle comporte à ce jour (4/11/12) quelques bugs en particulier autour de la 3G, mais pour ce qui me concerne ce n'est pas un problème.

Pour commencer

  • Il faut que ClockworkMod soit installé.
  • Que vous ayez récupéré l'archive de la ROM AOKP Jelly Bean sur votre ordinateur, ainsi que les applications google.
  • Que votre tablette soit chargée à plus de 75%.
  • Que vous ayez le cable USB de votre tablette sous la main.
  • Que vous ayez sauvegardé vos données personnelles si vous y tenez !

Installation

  • Après avoir connecté par le port USB votre tablette à votre ordinateur. Copiez l'archive de la ROM et celle des applications google sur la carte interne SD de votre tablette. Pour cela il vous faut sous linux mtpfs. Donc si besoin :
 % sudo apt-get install mtpfs
 % sudo mkdir /media/TF101
 % sudo chmod 775 /media/TF101
Ensuite vous n'avez plus qu'à monter la tablette, vous pourrez utiliser cette commande pour les prochaines fois :
 % sudo mount.mtpfs -o allow_other /media/TF101

On copie les fichiers récupérés (je vous fait confiance pour adapter) :

 % cp ~/Téléchargements/aokp_tf101_unofficial_Oct-02-12.zip ~/Téléchargements/gapps-jb-20121011-signed.zip /media/TF101

Pour démonter la tablette :

 % sudo umount /media/TF101
  • Mettez votre tablette hors tension et démarrer en mode Recovery ClockworkMod. Il suffit pour cela d'appuyer et maintenir enfoncé simultanément la diminution du volume et le bouton de démarrage et suivre les indications qui s'affichent à l'écran.
  • Profitez en pour faire une sauvegarde de votre ROM actuelle.
  • Ensuite un peu de ménage Wipe data/factory en effaçant les données ne fait pas de mal.
  • Sélectionner Install ZIP from SD card.
  • Sélectionner Choose ZIP from SD card et ensuite déplacer vous jusqu'à aokp_tf101_unofficial_Oct-02-12.zip sélectionner le fichier et confirmer l'action.
  • Faire de même avec gapps-jb-20121011-signed.zip.
  • Redémarrer la tablette ensuite.

Quand la chionosphérophilie conduit à je me la pète

on October 27, 2012, at 08:04 PM

Contrôler à distance votre ordinateur

Aujourd'hui alors que tranquillement je nettoyais mes boules à neige dans mon bureau, j'ai reçu un mail inquiet de l'un de mes dealer fournisseur de neige me demandant s'il était possible alors qu'il parcourait le monde de consulter son fichier boule sur son PC resté dans son nid douillet où sa tendre et chère telle Pénélope l'attendait tricotant des écharpes péruviennes. Devant son désarroi, il m'a semblé nécessaire d’apporter une réponse.

La première chose à faire est donc de télécharger teamviewer correspondant à l'architecture matérielle de la machine. L'installer éventuellement à la main si nécessaire :

 % sudo dpkg -i teamviewer_linux*.deb

Ensuite installer teamviewer sur le smartphone que l'on veut utiliser pour contrôler son ordinateur.

Puis démarrer TeamViewer via le menu Applications, Internet, TeamViewer ou dans une console :

 % teamviewer &

On obtient quelque chose qui ressemble à cela :

Il faut alors lancer TeamViewer sur le smartphone et donner l'ID fournit sur le PC ainsi que le mot de passe. Puis cliquer sur contrôler à distance et voila vous avez enfin trouvé une utilisation pour votre téléphone et vous la péter grave, en étant à 10 cm environ de votre PC. Il est temps de lancer votre lecteur de musique pour écouter le dernier Yves Duteil que vous venez de télécharger illégalement. La vie est belle, non ?

Everpad

on October 27, 2012, at 09:25 AM

Au niveau de la prise de note, j'apprécie Evernote qui permet de sauvegarder ces dernières, mais aussi plus que cela puisque l'on peut capturer du son, une page web .... et il est possible de synchroniser cela sur mes différentes machines qui ont envahi mon environnement. Je peux également ensuite rechercher la foutue page qui parle de je ne sais plus quoi et que j'ai sauvegardée mais je sais plus où également.

J'ai la faiblesse d'être Unixien et il n'y a pas à proprement parlé de client sauf un clone comme NixNote que j'ai utilisé mais qui m'a qu'à moitié convaincu, sinon il faut passer par l'interface web.

J'ai découvert récemment Everpad qui s'intégre mieux à mon environnement. Pour l'installer :

 % sudo add-apt-repository ppa: nvbn-rm/ppa
 % sudo apt-get update && sudo apt-get install everpad

Il ne reste plus qu'à le lancer et le configurer et créer vos notes.

 % everpad &

Scientifiques, experts et condamnés

on October 24, 2012, at 09:53 AM

La justice italienne a donc condamné à 6 mois de prison ferme pour homicide par imprudence les sept scientifiques italien de la commission nationale des grands risques. Ils sont coupables d'avoir donné des "informations inexactes, incomplètes et contradictoires" sur des secousses de faible magnitude, ressenties plusieurs semaines avant le séisme du 6 Avril 2009 de L'Aquila qui a fait 309 morts. Les avocats des scientifiques doivent faire appel prochainement.

Ce jugement a bien évidemment suscité de nombreuses réactions compréhensibles dans la communauté scientifique comme le relate l'article de franceinfo. Comme beaucoup j'ai d'abord été scandalisé par ce verdict, d'autant que le risque sismique pour reprendre la définition habituelle c'est la combinaison entre l'aléa sismique en un point donné et la vulnérabilité des enjeux qui s'y trouvent exposés. L'aléa n'est qu'une probabilité mais en l'absence de certitude c'est la seule "mesure" que les scientifiques ont. Je rejoins tous ceux qui pensent que les scientifiques ont le droit de se tromper, d'autant plus sur un simple jet de dé. Ce droit doit être défendu. Leur rôle est de présenter des résultats et des informations complètes non fallacieuses sur des bases objectives, réfutables et reproductibles. Si tel n'est pas le cas la justice doit pouvoir leur demander des comptes.

Nos sociétés devenues laïques et comment ne pas s'en réjouir attendent souvent de la science et par là même des scientifiques qu'ils arbitrent, décident et participent aux décisions. S'ils acceptent ou s'emparent de cette fonction ils changent alors de rôle et deviennent experts. Cette expertise doit alors s'exercer selon des critères éthiques partagés par la société où le mercantilisme n'a pas sa place. À ces conditions ils peuvent dire la nature de la réalité perçue, leur parole est publique et s'ils ont failli sur le respect de ces critères alors ils peuvent-être jugés et condamnés sans pouvoir s'abriter derrière leur statut de scientifique. Les chercheurs italiens en acceptant d'appartenir à la commission nationale des grands risques sont devenus de ce fait des experts auprès de la société civile et doivent en assumer les responsabilités.

Je ne connais pas les attendus du verdict, mais il n'est donc pas interdit de s'interroger sur ces responsabilités tout comme le fait un article de nature de 2011. Ma réaction épidermique initiale a peut-être été un peu hâtive, néanmoins en tout état de cause la peine me semble lourde, elle est sans doute liée au motif. J'espère que la justice n'a pas rendu une telle décision à la légère mais bien sur un non respect de critères éthiques et/ou scientifiques, sinon cela conduira à la science du parapluie.

Cela nous renvoie également aux débats sur les OGM qui vient de resurgir avec acuité dans l'espace public où des scientifiques oublient un peu rapidement les fondements d'un travail de recherche et au travers d'une prise de parole publique s'érigent en expert et où des experts s'avancent sans retenue sur l'innocuité de ces OGM. Enfin, comment oublier le Dr Alain et le sang contaminé ?

Recently Written