Journée d’hommage à Jean Deveze

Jeudi 10 février 2011 

IUT du Havre/ Département Information Communication

Le département Information-Communication/CDHET a organisé le 10 février 2011, avec le soutien de l’Université du Havre, de la SFSIC et du CIRTAI, une cérémonie d’hommage à Jean Devèze : Président d’honneur de la SFSIC, Professeur en SIC à l’université du Havre, premier Professeur en SIC en Normandie.

JD2

JD3

Le corps communicant

Colloque 

Le corps communicant  2006

Le corps communicant
2006

En collaboration avec le LIMSIC et le CRCMD de l’Université de Bourgogne, le CDHET a organisé les 9 et 10 juin 2006 à la faculté Chabot Charny – Dijon un colloque sur le thème : « Le corps communiquant : le XXIème siècle, civilisation du corps? »
>> téléchargez ici le programme du colloque

Les membres du CDHET ont participé activement à cette manifestation scientifique, notamment

– Béatrice GALINON-MELENEC a présidé le colloque.
>> téléchargez ici le discours de Béatrice GALINON-MELENEC

– Fabien LIENARD a co-animé avec Michèle GABAY l’axe 4 portant sur « Le corps performant »

– Sylvie BOSSER a fait partie du comité scientifique.

– Zeineb TOUATI est intervenue sur le sujet « Les images du corps féminin dans les médias et la société en Tunisie ».
Elle a également présenté un poster portant sur « Le corps féminin comme support idéologique et argument poltique : cas des pays arabo-musulmans ».

– Sami ZLITNI a présenté une communication intitulée « Du corps cadavre au corps défunt : comparaison de la pratique funèbre occidentale et du rituel funéraire maghrébin ».


Ouvrage:

corpsCom

 

Journée d’études sur le thème de la Communication Homme/Animal

Le CDHET a organisé le 7 juin 2002 à la Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine une journée d’études sur le thème de la Communication Homme/Animal.
Le colloque a été co-dirigé et co-animé par Béatrice GALINON-MELENEC et Hélène DUFAU-ROSSI.

Cette rencontre interdisciplinaire a réuni des chercheurs en sciences de la vie et en sciences de l’homme. Une dizaine de chercheurs ont croisé leurs travaux sur la communication homme-animal. Ils ont présenté notamment en quoi la relation avec les animaux peut être bénéfique à l’homme (milieu scolaire, réinsertion sociale, cadre thérapeutique…). Ils ont exposé également comment la communication entre les animaux peut apporter des éléments de compréhension à certains problèmes humains.
Téléchargez ici le programme


Ouvrage :

homme animal

La communication électronique en situations mono et plurilingues

La communication électronique en situations mono et plurilingues 2010

La communication électronique en situations mono et plurilingues
2010

Colloque international
Université du Havre : 9-10 décembre 2010

Le Département Information-Communication, IUT – Université du Havre, a organisé un colloque international sur « La communication électronique en situations mono et plurilingues » les 9 et 10 décembre 2010.

Soutenu par l’ISCC et l’ADBS, ce colloque s’inscrit dans le cadre d’une collaboration scientifique engagée depuis plusieurs années entre les Sciences du Langage (Laboratoire LiDiFra EA 4305 – Université de Rouen) et les Sciences de l’Information et de la Communication (CDHET- Laboratoire Cirtai UMR IDEES – Université du Havre). Au-delà de cette relation privilégiée, les thématiques proposées concernent beaucoup d’autres disciplines. La communication électronique agrémente et organise le quotidien de chacun à travers le monde.

Au début de l’année 2009, il y avait 1,45 milliard d’internautes dans le monde. Le cabinet Forrester Research  estime qu’ils seront 2,2 milliards en 2013. Parallèlement, plus de 4,5 milliards de téléphones mobiles sont, aujourd’hui, actifs dans le monde selon l’Union Internationale des Télécommunications.
La communication électronique est une révolution majeure comme l’humanité en a connu peu. Associée aux TIC, elle nous donne la possibilité d’être ici et là-bas en même temps, d’échanger en temps réel des informations et des données, de faire partager aussi bien les événements majeurs que les pensées et les humeurs du moment. Les potentialités communicationnelles qu’elle offre sont presque sans limites et influent sur nos sociétés.

Cartographie des traces

Colloque interdisciplinaire et pluri sites 

Cartographie de Traces 2012

Cartographie de Traces
2012

 

Normandie Université, Le Havre le 20 décembre 2012 (et à Rouen le 19 décembre 2012)

A l’issue du colloque « Traces numériques et recrutement » organisé par RIGHT, le CDHET et le CIRTAI UMR IDEES le jeudi 13 octobre 2011 au département INFOCOM du Havre, nous avions convenu que le troisième grand colloque sur la trace du Havre se serait déroulé un an plus tard sur le thème de la CARTOGRAPHIE DES TRACES.

La préparation du 8ème Réal, colloque IUT à Fortaleza Brésil (voir ci-dessous), la relecture du tapuscrit « Traces numériques : de la production à l’interprétation » (à paraître chez CNRS édition début 2013), nous ont conduit à placer le colloque CARTOGRAPHIE DES TRACES en décembre 2012.
Le GRR CSN HN ayant prévu un colloque CARTOGRAPHIE AVANCEE DE CONTENUS INFORMATIONNELS (CACI)  à Rouen pendant la même période, il a été décidé de regrouper les 2 journées (19 décembre à Rouen, 20 décembre au Havre) pour permettre aux spécialistes de la Cartographie de se retrouver sur l’un et l’autre site. Nous avons gardé pour les deux manifestations le titre générique prévu pour le colloque havrais (CARTOGRAPHIE DES TRACES).
Pour connaître le programme, cliquez sur : Programme « Cartographie des traces »


Ouvrage:

Traces numériques. De la production à l'interprétation

 

Traces numériques et recrutement

Colloque

Traces numériques et recrutement Octobre 2011

Traces numériques et recrutement
Octobre 2011

 

Le Département Info-Com de l’IUT du Havre et le CDHET,
le CIRTAI / IDEES et le LITIS, l’ISCN et RIGHT ont organisé le jeudi 13 octobre 2011 le Colloque « Traces numériques et recrutement »

À l’heure où “l’Allemagne envisage de légiférer pour bannir les recruteurs du réseau social le plus fréquenté du monde” et où les DRH (Directeurs des Ressources Humaines) déclarent “stocker des profils Linked In, Viadeo ou Facebook, de surcroît présélectionnés par des collaborateurs, est un vrai gain de temps et d’argent pour les services RH” (RH = Ressources Humaines), la question de la place des traces laissées sur le Web dans le choix des recruteurs devient cruciale.
Le colloque 2011 Traces numériques et recrutement (T.N.R) se situe à l’interface de deux recherches : une recherche théorique sur le sens à donner à la trace humaine (L’Homme trace, CNRS éditions, 2011) et une recherche appliquée de trois ans « Traces numériques, discrimination et recrutement ». La première recherche vise à cerner quelle est la place que donnent les recruteurs aux traces laissées sur le Net par les candidats et en quoi leur traitement donne lieu à discrimination ou à opportunité de développer la diversité dans l’entreprise.
En ce qui concerne la recherche des traces numériques relatives à l’individu, on distingue les traces laissées par l’individu lui-même sur des sites de socialisation et les traces dues aux archives numériques de différentes organisations dont il dépend. Nous verrons en quoi elles diffèrent et l’analyse de leur éventuel assemblage.
Les chercheurs en informatique ont intervenu pour apporter leur expertise quant aux accès aux traces disponibles et à leurs synthèses via des graphes identitaires ainsi qu’aux services qui les rendent intelligibles.
Pour en savoir plus sur les pratiques (dans le cadre de l’estuaire de la Seine, de la Haute Normandie et de l’axe dit du « Grand Paris »), nous avons fait appels aux acteurs en mesure de nous faire part de l’état des lieux de l’usage du numérique en matière de recrutement sur ce territoire.
Le but de ce colloque était de contribuer aux fondements théoriques et méthodologiques indispensables pour mettre en place un protocole d’observations et d’expériences. Les objectifs opérationnels peuvent être déclinés de la façon suivante :

  • repérer les pratiques de recrutement prenant en compte les traces numériques et identifier les usages du côté des candidats comme des recruteurs ;
  • produire une synergie de recherche entre chercheurs de plusieurs disciplines relevant des mêmes territoires (estuaire, Haute Normandie, Axe Grand Paris) pour produire une recherche innovante sur le thème ;
  • permettre par un retour de la synthèse des interactions théories/pratiques un contenu sous forme d’ouvrage de référence susceptible de soutenir la formation initiale et continue correspondante (exemple la formation DRH).

Ouvrages :

Traces numériques. De la production à l'interprétation

Communication électronique, cultures et identités

Colloque international 

Communication Electronique, Cultures et Identités 2014

Communication Electronique, Cultures et Identités
2014

 

« Communication électronique, cultures et identités »
Le Havre, 11, 12 et 13 juin 2014.

Après 2010 (La communication électronique en situations mono et plurilingues – Formes, Frontières, Futurs) et 2012 (La communication électronique dans la société de « l’information »), nous avons organisé en 2014 un troisième colloque international sur la communication électronique au Havre. Cette manifestation scientifique s’est déroulée dans les locaux de l’IUT (Quai Frissard- Le Havre, France), comme lors des précédentes éditions. Elle a été l’occasion de fêter les 20 ans du Département Information-Communication.

La communication électronique est, plus que jamais, une activité sociale, sociétale essentielle. En effet, la communication électronique, qui consiste en l’échange d’informations de natures variées et sous des formes diverses à l’aide des Technologies de l’Information et de la Communication (désormais TIC), permet de/conduit à « laisser » des traces numériques, consciemment ou non, de son passage et/ou de son activité. L’Homme-Trace converse aujourd’hui avec une grande variété d’interlocuteurs, il prend la parole publiquement sur les réseaux et s’empare de toutes les TIC renégociant les usages comme les pratiques. Ce phénomène, ce pluri-usage numérique génère une plurisémioticité des échanges, un plurilinguisme, un pluriculturalisme qui ont tous des effets sur l’identité des interlocuteurs/interscripteurs.

C’est en tenant compte de ces constats que nous avons décidé de structurer la réflexion à partir de 4 niveaux :

1) la place de l’individu (notamment au travers de son rapport au corps et aux « espaces » qui l’entourent) en situation de communication électronique ;

2) la manière dont ceux qui reçoivent et qui organisent les savoirs perçoivent et exploitent l’outil communication électronique ;

3) les nouveaux rapports que les usages numériques politiques instaurent (de l’Homme au citoyen) ;

4) les effets de la communication électronique sur les entreprises, les marques.


Ouvrages : 

 

Lienard&Zlitni La com ElectroniqueElectronic Communication